Page 2
Bienvenue dans l'Atelier
Les Stages et les Cours
La Formation professionnelle
Contacts et Liens
Cuisson publique après la construction.
Samedi 30 juillet
 

Pour avoir accès au stage polissage, terres sigillées, construction d'un four papier, cliquez ici

Construction d'un four papier et cuisson

Construction publique et cuisson le 30 juillet 2016 à Beauregard de Terrasson
Ouverture du four le dimanche 31 juillet et marché de potiers



Ce genre de cuisson permet de cuire des poteries à plus de 1100° avec très peu de matériel, un résultat très intéressant, et offre l’avantage de pouvoir cuire des pièces de très grande taille qui ne rentreraient pas dans un four ordinaire.
C’est une cuisson respectueuse de la nature, le bois utilisé est du bois recyclé. Il suffit de deux palettes (ou lattes de plancher)
Il offre la possibilité d’avoir un moyen de cuire chez soi, même de grosses pièces à une température qui permet à la terre d’être assez fermée pour que les poteries résistent au gel.
Pour créer des effets sur les poteries, en fin de cuisson il est possible d’enfumer avec des végétaux, copeaux, sciure, mettre du sel fin, des oxydes….

Il est possible également de se servir d’une cuissons comme celle là pour biscuiter les poteries que l’on fait si on n’a pas de four, ce qui permet après de les enfumer ou de les transporter dans un atelier pour la deuxième cuisson. On peut aussi utiliser cette méthode pour faire une cuisson Raku avec une fritte à l'intérieur. Si les poteries étaient émaillées à l'extérieur, il faudrait prévoir un enfournement avec des plaques, les pièces ne doivent pas se toucher.

C’est très convivial, amusant et facile. Il faut simplement respecter le temps de préchauffage, monter progressivement en température et utiliser une argile adéquate pour que la hotte résiste.


Le matin, après un bon petit-déjeuner , démontage du four, défournement, nettoyage
de l’aire de cuisson, analyse des résultats.